Comment recevoir une personne âgée chez soi ?

Ah ! La famille ! Rien de plus beau et, parfois, rien de plus compliqué ! Comment se réunir sous le même toit le temps d’un repas, d’un événement ou encore durant une plus longue période de vie ? Lorsque les générations se mélangent, se sont les rythmes de vie qui s’entrechoquent et les habitudes de chacun qui doivent être flexibles. Avec Anne, 87 ans et sa petite tribu réunie par sa fille Deborah, 55 ans, nous découvrons comment se préparer à l’arrivée d’une personne âgée pour une heure, un week-end, ou pour le reste de sa vie.

 

“Nous sommes une famille de 5 enfants. Ma mère est une véritable guerrière dans le sens où elle a toujours été habituée à prendre soin de nous tous. Encore aujourd’hui avec les nombreux petits-enfants, elle est parfois plus efficace que nous ! Aussi, l’accueillir, c’est avant tout lui donner un espace et surtout des responsabilités au sein de la famille, sinon elle tourne en rond et s’agace.”

 

“Se sentir utile” : les seniors ont besoin d’attentions spécifiques directement liées à leur avancée en âge, mais ils doivent également conserver une certaine autonomie et surtout avoir des « devoirs » envers leurs proches. Cela les oblige à faire des choses et le sentiment d’utilité leur apporte une véritable satisfaction quotidienne, primordiale à leur bien-être. Faire en sorte que vos parents puissent partager un moment privilégié avec vos enfants, nièces, ou neveux, comme regarder un film ou jouer à un jeu de société, représente souvent beaucoup pour eux.

 01. Harmoniser les modes de vie

  • Adapter votre logement
  • Fixer les règles au préalable

Quelle que soit la durée du séjour de votre proche, il vous convient de prendre en considération le quotidien et la situation de chacun : se renseigner sur les traitements médicaux en cours, savoir quelles sont les habitudes quotidiennes et le régime alimentaire. En ayant en main ces informations, vous serez capable de mieux appréhender la routine d’un proche pour l’intégrer à votre emploi du temps tout en limitant les imprévus.

 

“Ma mère est une femme avec un tempérament assez fort. Du coup, maintenant avec mon mari, nous préparons à l’avance son arrivée. Nous en parlons ensemble pour nous organiser puis nous faisons quelques aménagements pour faciliter ses déplacements dans la maison, comme retirer les tapis, ajouter des lumières, faire attention aux rallonges électriques…”

 

L’arrivée d’une personne âgée peut être une source de stress ou de dispute pour la famille. D’un côté, nous voulons bien faire, et parfois nous en faisons trop, et d’un autre côté, votre proche souhaite ne pas déranger et rester autonome. En établissant des règles au cœur de la maison, chacun conserve une certaine indépendance pour le bon déroulement de la vie de famille : le temps d’un week-end, cela peut être de participer à la préparation d’un repas, et pour une durée plus longue, cela peut être de s’occuper des fleurs du jardin, donner à manger au chien, réceptionner le courrier… Votre parent se sentira valorisé si vous lui déléguez de petites tâches pour « participer » à cette vie familiale.

 02. Préserver l’intimité de chacun

  • Attribuer un espace à votre proche
  • Respecter les coutumes de chacun

Même le temps d’un après-midi, nous vous conseillons de penser en amont à l’arrivée de votre proche. Comment arrive-t-il chez vous ? Qu’est-ce qui lui ferait plaisir comme repas ? Souhaite-il rester chez vous ou se promener avec vous ? Comme rentre-t-il chez lui ? Que fera-t-il ensuite ? Toutes ces questions vous permettront d’accueillir plus tranquillement votre proche. En anticipant, vous serez à même de vous adapter à son rythme pour partager un véritable moment de complicité.

 

“Avec le temps, j’ai compris que je devais réfléchir à des choses à faire avec ma mère avant son arrivée. Cela me permet de ne pas me mettre la pression lorsque je sens des petites frictions entre elle et mon mari. Parfois, nous ne faisons pas les activités auxquelles j’avais pensé et c’est tant mieux, cela veut dire qu’il n’y a pas eu de tensions !”

 

S’adapter à l’autre demande des efforts, mais est une véritable clé de succès pour préserver la bonne entente familiale. En effet, lorsque votre proche âgé vous rend visite, il est tout à votre honneur de souhaiter le mettre à l’aise et de lui accorder toute votre attention, cependant n’oubliez pas votre équilibre familial. Votre compagnon ou vos enfants ont peut-être été élevés différemment de votre parent : cohabiter n’est donc pas une évidence pour eux. Il est donc préférable de fixer certaines règles. Respecter les règles de bienséance que votre père ou votre mère vous a appris jeune peut-être une bonne manière de lui témoigner votre respect. Attention cependant à questionner votre conjoint au préalable, et à ce que votre parent ne prenne pas non plus trop de place au sein du « cocon familial ».

 03. Entretenir l’attention dans le temps

  • Ne pas vouloir porter seul le poids de l’aide
  • Faire appel à des services d’aide au maintien à domicile

Votre proche souhaite vous rendre visite mais a de plus en plus de difficultés à être autonome ? Il vient vivre chez vous de façon définitive ? Que ce soit pour organiser un déplacement ou une installation à votre domicile de façon permanente, nous vous encourageons à vous renseigner sur les aides à domicile qui existent.

 

L’important est de rester réaliste pour trouver la meilleure option entre ce que vous pouvez donner en termes d’aide et d’assistance, et ce que vous êtes apte à recevoir. Encore une fois, les familles veulent souvent bien faire et s’épuisent à s’occuper seules de leur proche âgé. N’hésitez pas à vous faire aider par des professionnels du secteur, sans vous culpabiliser pour autant. Cette démarche sera bénéfique pour tous, et sur le long terme cela vous permettra de vous préserver mentalement et physiquement.

 

L’arrivée d’une personne âgée peut être une source de stress ou de dispute pour la famille. D’un côté, nous voulons bien faire, et parfois nous en faisons trop, et d’un autre côté, votre proche souhaite ne pas déranger et rester autonome. En établissant des règles au cœur de la maison, chacun conserve une certaine indépendance pour le bon déroulement de la vie de famille : le temps d’un week-end, cela peut être de participer à la préparation d’un repas, et pour une durée plus longue, cela peut être de s’occuper des fleurs du jardin, donner à manger au chien, réceptionner le courrier… Votre parent se sentira valorisé si vous lui déléguez de petites tâches pour « participer » à cette vie familiale.

Les derniers articles

Agir et venir en aide aux étudiants !

Agir et venir en aide aux étudiants !

Depuis toujours, le réveillon de la nouvelle année est l’occasion de se divertir. Pour les plus jeunes, ce moment est particulièrement attendu et organisé. Cette fois, il ne s’agit plus de se retrouver en famille comme pour Noël, mais davantage d’être entre amis.

lire plus