On est confiné, mais on n’est pas tristounet !

Partie 7 : Un dessin, un sourire ; deux dessins, deux sourires…

 

Pour tout un chacun, la crainte du confinement, c’était surtout la crainte d’arrêter de voir ses amis, de tourner en rond avec soi-même, de se sentir seul. Les résidents ne pouvaient plus voir leurs proches, mais beaucoup de familles ne pouvaient plus non plus voir leurs aînés ! Nous avons assisté pendant toutes ces semaines à de formidables élans de solidarité et de convivialité qui venaient combler ces manques de contacts affectueux.

 

Parmi les équipes de Bouygues Immobilier, de nombreuses familles ont souhaité apporter un peu de joie à nos résidents en envoyant des dessins à tous ces grands-parents du confinement. Autant de bienveillance du côté des plus jeunes que des plus sages !

 

Merci à tous les collaborateurs de Bouygues Immobilier pour cette belle initiative et aux résidents pour leurs sourires en retour.

 

On est confiné, mais on ne se laisse pas aller !

Share This